Questions les plus fréquentes

A lire absolument avant de poster


 

Dans ce premier document, je m’efforce de répondre à un grand nombre de questions que beaucoup d’entre vous se posent.

Les réponses que nous pouvons apporter sont regroupées ici.

Par souci de clarté, la forme se fera sous forme de questions/réponses.

 

 

Je me retrouve dans la description des symptômes que vous faites sur votre site. J’ai des palpitations, des tremblements (…) Suis-je spasmophile ?

Il est fort probable que vous vous reconnaissiez dans les symptômes de la spasmophilie, car ils sont extrêmement nombreux et variés. En revanche ces symptômes peuvent se retrouver dans de nombreux tableaux cliniques ! C’est pour cette raison qu’il nous est impossible de vous le confirmer ou l’infirmer. Seul un médecin sera habilité à poser le diagnostic, en éliminant les autres causes organiques possibles à l’aide d’examens sur lesquels il pourra s’appuyer.

 

Avez-vous déjà ressenti tel ou tel symptôme ?

La spasmophilie est surprenante de diversité ! En effet, chaque personne peut ressentir des symptômes différents d’une autre. Malheureusement, la spasmophilie ne protège pas des autres pathologies, et il est nécessaire, à chaque nouveau symptôme, de faire confirmer par votre médecin qu’il s’agit bien de spasmophilie.

 

Quel est le remède pour pouvoir m’en débarrasser?

Si un remède existait, cela se saurait, et vous ne liriez pas cette documentation en ce moment même. C’est aussi et même probablement surtout parce qu’il n’existe pas de remède miracle pour « soigner » la spasmophilie que nous existons. Nous savons que plusieurs méthodes existent, et que souvent une prise en charge globale ainsi qu’un travail sur soi offre des résultats très encourageants.

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Genevois 29/03/2017

Bonjour, j'ai 18ans et cela fait un an que je "identifier" comme spasmophile mais cela m'a pris comme ça alors que personne de chez ma famille (côté partenel et maternelle) ne l'ai et personne n'a des problèeme de trouble ou cardiaque et cela fais un an que je ne fais que change de médicaments et un que je vais à l'hôpital donc je voudrais savoir comment gérer ses crises parce que étant jeune moi je veux tout le temps bouger mais quand mes crises arriver je n'y arrive pas et je ne le sens pas venir. Sachant que la dernière fois à l'hôptial il m'ont donner du Xanax mais mon médecin ne veux pas que je le prenne car il dit que je vais devenir accro à ça. Du coup je suis passer du cardiocalm au spasmag (celui que j'ai actuellement) et au euphytose (que j'ai actuellement) et j'ai aussi essayer le propanolo 40mg mais rien n'y fais même avec mes médicaments je fais mes crises et rien ne les calmes. donc je voudrais bien avoir un peu d'aider parce que mon médecin n'est pas capable donc je me tourne vers vous car vous etes connaissant de cette maladie. merci d'avance de votre aide.

2. Pascale 16/10/2016

J'ai déjà eu ces symptômes. En fait je les ai toujours mais à ceux ci s'en sont ajouté d'autres à la ménopause ! vertiges, tremblements, crispations permanentes musculaires, insomnies....
Je prends du calcium et du magnésium. Ca calme les angoisses et la tétanie.
Et le reste, déprime, mauvaise humeur, douleurs musculaires, etc... c'est mon homéopathe qui me le prescrit. Heureusement que j'en ai un bon, pour l'instant !
Lui seul me comprend. Pour les autres médecins, "c'est dan ma tête" ou alors "je suis spasmophile parce que je suis stressée"... non ! C'est l'inverse ! Je suis stressée et angoissée parce que je suis spasmophile !
Or la spasmophilie est une maladie GENETIQUE !

3. fleurance 09/05/2014

bonjour,

je suis spasmophile depuis l âge de 18 ans, sa m'a pris du jour au lendemain sans véritable raison , j'ai actuellement 37 ans et j'ai vécu plusieurs stade de la maladie , je suis sous traitements norset et Lexomil depuis plus de 10 ans , je m'efforce de le diminuer dès que le symptômes disparaisse ! avant je ne voulait plus sortir de chez moi , mais j'ai compris qu'il ne m'arriverait rien de grave, alors j'ai fait un travail sur moi même avec l'expérience de la maladie, par contre je ne supporte pas les réunions ou je doit rester enfermée durant des heures dans une pièce , j'ai abandonner toutes mes formations professionnelles , au travail sa se passe assez bien, je gère les crises. le plus handicapant depuis 2006 se sont les vertiges qui surviennes sans prévenir , petit ou parfois gros, jusqu'à plusieurs jours une fois sans pouvoir sortir , je souhaiterais communiquer avec des personnes qui comme moi vive la maladie avec courage et volonté , qui se force à la combattre sans relâche et qui pourrait aussi m'aidée dans ce combat.

4. borin 09/04/2013

bonjour je voudrai savoir si certains ont déja eu comme syptomes de spasmophilie des sensations de "tête vide" quasi permanente avec difficulté de concentration et des palpitaions? et si oui comment s'en sortir?

Ajouter un commentaire
 

Lien vers la pétition pour que le 12 mai soit reconnu journée nationale contre la spasmophilie: petition Communiques de presse

Découvrez la playlist Spasmo avec Yann Tiersen

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site